© Sara Cameron   Links | Terms and conditions

La paix Introduction Juan Elias Entretien Revue Histoire Sara Cameron McBean Colombia Bangladesh   Brazil   Colombia   India   Iraq   Kenya   Nepal   Papua New Guinea   Senegal   Sudan   Tanzania

Ligue des droits de l’homme

http://www.ldh-france.org/docu_hommeliber3.cfm?idHomme=983&idPere=934

Dans ce livre qui s’adresse aux petits lecteurs de plus de 11 ans, la journaliste Sara Cameron a recueilli neuf témoignages d’enfants qui ont vécu et vivent encore la guerre comme une routine quotidienne. Leur pays, c’est la Colombie déchirée par une guerre civile meurtrière qui depuis quarante ans détruit les références et les structures de la société. Comment grandir sereinement, apprendre à être un citoyen à part entière, un adulte responsable, quand autour de soi tout est chaos et violence ? Les villes colombiennes sont parmi les plus dangereuses du monde : groupes armés qui se disputent le pouvoir et le contrôle du territoire, enlèvements et assassinats, conflits liés au trafic de drogue… La violence a tout envahi.

Ces neuf enfants âgés de onze à quinze ans, qui ont connu la guerre et la violence la plus brutale, et qui maintenant sont membres du Mouvement des enfants pour la paix en Colombie, nominé trois fois pour le prix Nobel de la paix, racontent la réalité d’une vie ballottée par la guerre, faite de luttes quotidiennes pour tenter de survivre aux épreuves les plus douloureuses : Juan Elias à l’assassinat de son père ; Wilfrido aux menaces de mort ; Maritza à la violence de la rue et du milieu familial ; Farliz aux massacres qui ravagent la ville. Tous ces témoignages à la première personne donnent à voir et à sentir cette survie de tous les jours, entre peur, pauvreté et exode. C’est en fait grâce à leur courage et leur désir de vivre malgré tout que ces enfants ont pu surmonter ces épreuves et trouver la force de se détourner de la violence et militer pour la paix. Un récit d’espoir et de courage…

Laëtitia FERREIRA


Critiques Lire Jeunesse

http://www.critiques-lirejeunesse.com/fiche_lecture.php3?livre_id=1397

Sujet :
Nous sommes en Colombie, où depuis quarante ans des groupes armés s’opposent de façon sanglante et se disputent le pouvoir. Des milliers d'enfants ont accepté de réagir, en proposant la paix plutôt que la vengeance. C’est dans ce contexte que va naîtreLe Mouvement des Enfants pour la Paix, soutenu par l’UNICEF, la Croix Rouge et l'Eglise Catholique. Il nous est ici présenté à travers les témoignages de neuf adolescents. Chacun exprime ce que le Mouvement lui a apporté et les actions qu'il a pu mener grâce à lui.

Cette organisation tend à sortir de l’anonymat depuis 1998, date à laquelle elle a été proposée au Prix Nobel de la paix.


Commentaire :

Relatés avec pudeur et délicatesse malgré l’horreur de certaines situations, ces témoignages poignants sont accessibles à des adolescents faisant déjà preuve d’une certaine maturité.

On ne peut qu'être ébloui par la volonté de ces jeunes de construire une paix concrète et adaptée à la vie quotidienne, alors que la vengeance serait si facile. Un bon sujet de discussion qui mérite peut-être d'être amorcée par un adulte, afin de mettre en valeur la qualité universelle de cette lutte délibérée contre toute forme de violence.

Sujet :
La Colombie, pays englué dans la violence de la guérilla depuis plus de 50 ans, est surtout célèbre par sa production abondante de drogue. Cependant de timides voix commencent à se faire entendre : les enfants colombiens se sont réunis et dans tout le pays se forme le Mouvement des Enfants pour la Paix. Ces témoignages d'adolescents nous livrent les réflexions de chacun d'entre eux : la révolte de la guerre, le chagrin de ces jeunes victimes de la terreur, la tentation de rendre coups pour coups et surtout leur désir de forcer les adultes à accepter la paix. 9 récits, 9 histoires uniques.


Commentaire:
Ce livre, soutenu par l'UNICEF, est une splendide leçon de courage, mais surtout un témoignage extraordinaire de foi et de confiance dans la jeunesse. Quelque soit leur condition sociale, fils de riche colombien ou fils de pauvre ou de très pauvres paysans, tous ces jeunes sont de farouches et réalistes partisan de la paix. Paix qui ne peux s'établir qu'avec tous ceux qui oeuvrent pour elle: les mouvements caritatifs, l'Eglise, les cadres de l'UNICEF, la Croix Rouge, les bénévoles qui organisent des activités manuelles comme le chant, la danse, la peinture, afin de faire oublier aux enfants la rage de la violence de la guerre, et la soif de vengeance.


A lire, à faire lire, c'est un support idéal pour parler et faire réfléchir sur la haine et la violence.




Revue